- Petit rappel historique du village -

- Saint Mathieu de Tréviers a un riche passé Préhistorique, la statue menhir exposée
dans le hall de la Mairie témoigne de la présence de l’homme il y a plus de 5000 ans sur son territoire.
Plus tard au cinquième siècle de notre ère, les Wisigoths ont fait bon ménage avec la population indigène
et nous connaissons trois de leurs cimetières dont un sarcophage repose dans le jardin intérieur de la maison communale.

- Une charte de 978 en citant la viguerie de Terrivias (trois voies) donne pour la première fois le nom du village.

- En 1090, le Comte de Melgueil (Mauguio) achève la construction du château de Monferrand,
sur le territoire de la paroisse de Saint Martin de Tres Vies avec sa chapelle dédiée à Saint Mathieu.
Une forteresse ayant toujours besoin de main d’œuvre pour l’entretenir ou la transformer,
rapidement , les artisans accourent et fondent à ses pieds le hameau qui prendra bientôt le nom de Saint Mathieu.
Tréviers formé de mas ou de hameaux évolue plus lentement.

- En 1215, le Comté de Melgueil passe entre les mains de l’évêché de Maguelone.
Quarante ans après, l’évêché instaure la République Libre des Matelles.
Cette collectivité a fait l’objet de nombreux avantages de la part de tous les évêchés
pour augmenter le bien-être de sa population.

- En 1574, les Calvinistes s’emparent du château et provoquent de nombreux dégâts dans le village.
Dix ans plus tard, Antoine de Cambous le reprend pour le compte de l’évêque.
La paroisse de Saint Martin de Tréviers se transforme en 1660 en commune de Saint Mathieu de Tréviers
en souvenir de la chapelle du château démantelé.

- Pendant la révolution, le village ne s’appelle plus que Tréviers et récupérera son patron saint Mathieu sous le premier Empire.
En 1884, la Mairie passe de Saint Mathieu à Tréviers dont la population se multiplie le long de la route D-17.

- Depuis les années 1970, la municipalité a stoppée l’exode rural en favorisant l’installation de logements sociaux,
d’usines et de commerces de proximité.

Retour au menu précédent